Ségur de la Santé

Après la signature des accords du Ségur de la santé qui consacrent 8,2 milliards d’euros à la revalorisation des métiers des établissements de santé et des EHPAD et à l’attractivité de l’hôpital public, Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, a présenté les conclusions du Ségur de la santé le 21 juillet 2020.

Ces deux accords consacrent respectivement :

  • 7,6 milliards d’euros par an à la revalorisation de l’ensemble des métiers non-médicaux dans les établissements de santé et médico-sociaux des secteurs publics ou privés, et prévoyant également le recrutement de 15 000 personnels.
  • 450 millions d’euros par an à l’attractivité de l’hôpital public pour les praticiens hospitaliers.
  • 200 millions d’euros par an à la revalorisation des indemnités de stage et émolument d’internats, à la revalorisation des gardes pour les internes.

 

Cependant, force est de constater que selon le secteur d’activité, certains personnels de santé ne bénéficient pas de cette revalorisation.

Il est demandé de traiter équitablement et de manière juste l’ensemble des acteurs des services de santé quel que soit son secteur d’activité dans le domaine médical afin de ne pas créer d’inégalités.

Le Conseil Communautaire réuni le 3 mars 2021 a adopté une motion de soutien aux personnels de la Santé.

X